Et si nos blocages venaient de notre arbre généalogique ?

forest-3287976-terranaiia

Source : pixabay.com

Découverte de la psychogénéalogie

J’ai découvert la psychogénéalogie et l’impact que peut avoir le transgénérationnel sur ma vie en débutant mon travail avec une thérapeute en somatopathie et lorsque j’ai eu connaissance de mon thème astral par une astrologue. A partir de ce moment-là je me suis plongée dans les livres de Juliette Allais et d’Anne Ancelin-Schützenberger.

A travers les séances de somatopathie, j’ai pu prendre conscience de toutes les lésions que portaient mon corps et qui ne m’appartenaient pas. En effet, le corps cristallise à travers les générations, les blessures et les traumatismes subis. Ce qui n’est pas réglé aujourd’hui sera de nouveau transmis à la génération future. Quelle chance donc de pouvoir s’en libérer et d’en faire profiter tout notre arbre généalogique ! J’ai conscience que cela peut paraître abstrait si on n’est pas familier avec ce genre de pratique. Je pense qu’il faut le vivre pour se rendre compte du poids que l’on porte sur nos épaules sans le savoir, et, qui une fois parti révèle notre vraie nature.

Par les ouvrages de psychogénéalogie, j’ai pu intégrer les notions fondamentales de cette discipline et mettre en lumière certaines parts d’ombre. J’aimerai aujourd’hui vous inviter à travers ces quelques pistes de réflexion piochées au fil des pages à vous interroger sur ce qui vous appartient ou non. Quel est votre héritage ?

Les prochaines lignes pourront peut-être vous servir de piste de démarrage particulièrement si vous souffrez d’angoisses, de phobies, de dépression ou encore de situations qui se répètent dans votre lignée familiale : divorces, décès d’un enfant prématurément, maladies graves,…


Quelques signes que celà peut venir de vos ancêtres

Source : pixabay.com

1. Vous n’avez pas vécu d’événement traumatisant lié à votre peur/phobie.

Vous avez peur d’un animal en particulier mais vous n’avez jamais été confronté à lui de manière traumatisante, certains lieux ou bâtiments vous font très peur, c’est la panique quand il faut se mettre au volant, … vous avez beau chercher vous ne trouvez pas pourquoi. vous êtes peut-être confronté à la peur d’un ancêtre ou à une mort tragique vécue dans votre arbre généalogique (accident de voiture, décès dans une mine,…)

2. Vous êtes né le même jour qu’un ancêtre.

Qu’on le veuille ou non, être né le même jour qu’un ancêtre crée un lien particulier avec lui. Peut-être l’avez-vous connu, peut-être avez-vous découvert son existence en faisant votre arbre généalogique. Prenez le temps si le coeur vous en dit de faire des recherches sur lui : comment vivait-il, est-il décédé prématurément, quels rapports entretenait-il avec le reste de sa famille,…

3. Un ancêtre est décédé le jour de votre naissance.

Dans ce cas de figure précis (c’est le jour et le mois qui compte et non l’année), dans l’inconscient familial vous venez “remplacer” cet ancêtre disparu. On va quelque part vous identifier à lui et peut-être même que vous ressentirez cette pression sur vos épaules de “devoir faire aussi bien” que lui, de continuer là où la vie s’est arrêtée pour lui,… Comme pour la situation précédente, vous pouvez prendre le temps de faire connaissance avec lui à travers l’arbre généalogique et si c’est possible avec les témoignages des proches qui l’ont connu.

4. Un schéma se reproduit dans votre famille, de mère en fille par exemple.

Les femmes de votre lignée perdent depuis des générations un enfant à l’accouchement, les hommes décèdent accidentellement à un certain âge, plusieurs de vos ancêtres ont été abusés, ou ont été ruinés, … De nombreuses situations peuvent se retrouver d’une génération à l’autre. Si vous trouvez ce genre de problématique dans votre arbre généalogique et que vous souhaitez en quelque sorte briser la chaîne, je vous conseille d’entamer un cheminement accompagné d’un thérapeute (astrologue, thérapeute en psychogénéalogie, somatopathe,…).

 

Rappelez-vous que le travail thérapeutique que vous entamerez sera bénéfique pour vous mais aussi pour toute votre famille. Il est toujours intéressant d’observer ce qui se passe ensuite dans son cercle familial. Et de vous réjouir pour vos proches qui avancent finalement en même temps que vous 🙂

Laisser un commentaire