5 actions pour bien vivre sa transition professionnelle

Après quelques mois silencieux ici, me voici de retour pour aborder un sujet qui nourrit chacune de mes journées depuis plusieurs mois : la reconversion professionnelle.

Pour la grande impatiente que je suis, vivre cette situation crée des doutes et du désespoir à de nombreuses reprises. Ma chance est que j’ai dans mon entourage plusieurs amies vivant une situation similaire à la mienne. Alors j’ai voulu écrire un condensé des conseils qu’on a pu échanger pour mieux vivre cette période de transition professionnelle, qui parfois semble s’éterniser.

1. Accorder du temps à votre nouveau projet tous les jours

Que ce soit la lecture d’un livre, assister à une conférence, échanger avec un professionnel, chaque action qu’elle soit minime ou qu’elle vous fasse vraiment sortir de votre zone confort fera évoluer votre projet. Avancer un peu tous les jours vous permettra de rester dans une bonne dynamique. On sait ce qui arrive quand on repousse sans arrêt au lendemain…

Pour les journées où vous avez peu de temps, essayez d’imaginer une action de 5 minutes qui vous fera avancer : laisser un commentaire sur le blog d’une personne que vous admirez professionnellement, envoyer un mail pour planifier une rencontre, emprunter un livre dans une médiathèque qui traite d’un sujet qui vous fera progresser dans votre reconversion.

Prévoyez pour les jours où vous avez plus de temps, la participation à des formations, conférences, à la rencontre avec des personnes inspirantes ou pour les tâches moins drôles type administratives.


2. Rencontrer des personnes dans votre futur domaine d’activité

Comme énoncé au dessus, rencontrer des personnes qui pratique déjà votre futur métier sera un bon moyen de valider vos choix. Comment savoir si cette activité professionnelle est réellement faite pour vous si vous ne l’avez jamais vu en action ? Pour ma part je suis toujours étonnée d’échanger avec des étudiants naturopathes qui n’ont jamais consulté et concrètement ne savent donc pas comment se déroule une séance. Néanmoins à chacun de voir ce dont il a besoin pour valider ses choix. Dans mon cas, voir comment “ça se passe en vrai” m’aide à être sûre de la voie que je suis en train d’emprunter.

De plus, s’entourer de professionnels qui s’inscrivent dans notre futur domaine d’activité permet de récolter des conseils et de se créer un réseau. Et pourquoi pas mettre en place de futurs projets avec eux ?

3. S’entourer de personnes qui vous veulent du bien

Dans votre entourage il risque d’y avoir 2 types de personnes :

  • celles qui seront heureuses pour votre changement et vous encourageront pour chaque étape de votre projet : les optimistes.
  • celles qui vous conseilleront de rester dans votre vie actuelle, avec comme argument que vous avez une situation stable ou qui simplement ne s’intéresseront pas à ce que vous vivez : les pessimistes !

Même si ma vision binaire est un peu réductrice et que la réalité est plus nuancée, vous aurez sûrement compris que avec la deuxième catégorie de personnes qu’il faudra éviter de parler de votre projet. Vous n’en seriez que découragés et baignés dans de mauvaises énergies. Personne n’a besoin de ça, encore moins dans cette période un peu bancale qu’est la reconversion professionnelle.


4. Soigner son hygiène de vie

Être bien dans votre corps et votre esprit sera une condition prioritaire pour mener à bien votre projet professionnel. Bien s’alimenter, faire de l’exercice physique et soigner sa santé psycho-émotionnelle vous apportera d’autant plus d’énergie à investir dans votre reconversion.

Personnellement quand j’ai commencé à envisager un changement d’activité professionnelle pour être plus en phase avec mes valeurs, je n’avais pas l’énergie suffisante pour franchir le pas. Les rencontres avec plusieurs thérapeutes me permettent aujourd’hui, quelques années plus tard à envisager de manière plus concrète (et plus sereine) l’exercice d’une nouvelle activité professionnelle, en partant sur de bonnes bases.

Je vous conseille de vous accorder tous les jours du temps pour vous, que ce soit par l’activité physique (de la marche peut suffire si vous n’êtes pas sportif.ve), la préparation d’un bon repas avec des produits bios et locaux, une méditation, … S’aérer et faire le vide, être dans la nature en profitant du moment présent laisse de la place en nous pour accueillir de nouvelles idées.

De nombreux thérapeutes sont compétents pour vous accompagner dans cette transition : naturopathe, énergéticien.ne, praticien de médecine chinoise, coach, ostéopathe,…


5. Se fixer des objectifs et rester concentré.e

Triez vos objectifs selon qu’ils soient à court, moyen ou long terme. Inspirez-vous si vous le souhaitez de la voie du Kaizen : chaque jour, apportez un changement minime dans votre vie qui sera un petit pas pour vous rapprocher de votre objectif final.

Pour garder l’énergie et la motivation, fixez-vous un temps maximum pour effectuer votre tâche (je me laisse 30 minutes pour écrire ce mail, cette semaine je lis tel livre,…)

L’important n’est pas d’être parfait mais de tendre vers l’amélioration à chaque étape de votre projet de transition professionnelle.

Et… Détendez-vous ! Ce serait bête de faire un burn-out alors que vous avez besoin de toute votre énergie pour ce nouveau défi !

Prenez soin de vous

Sources photos : Abyan Athif, Charlotte Coneybeer.

Laisser un commentaire